De Villeneuve à Avignon…

Voir ici les photos de notre randonnée à Villeneuve les Avignon.

Hier le ciel nous tombait sur la tête, il neigeait. Aujourd’hui nous retrouvons un beau ciel bleu mais… il fait froid et il y a aussi beaucoup de vent.

De l’île Piot nous décidons de rejoindre Villeneuve, la ville, car sur les bords du Rhône il fera trop froid. Nous atteignons rapidement la Tour Philippe le Bel construite après la construction du pont St Benezet, nommée « châtelet du pont », forteresse contrôlant l’accès au royaume de France.

Nous entrons dans le parc boisé de la Colline des Mourgues où nous trouvons des sentiers qui nous offrent de somptueux panoramas sur le fort St André et sur le Mont Ventoux, même si il est un peu caché par la brume. Le nom «mourgues », comme chacun le sait, provient du mot occitan « moine », ce lieu étant une ancienne propriété religieuse. On déambule dans les chemins en cherchant à nous mettre à l’abri du vent mais on arrive au sommet où la petite chapelle de Notre-Dame-de-Consolation nous offre de belles fresques sur la Cène, les Noces de Canna et même un Noé ivre sur son arche sans oublier les farandoleurs : nous sommes en Provence, en décembre, les fêtes de Noël se préparent  !

On redescend un tout petit peu pour se mettre au soleil, bien abrité du vent et surtout profiter d’une belle vue sur la Tour Philippe le Bel, sur la colline du jardin des Doms, la cathédrale et le Palais des Papes d’Avignon. Chouquettes, chocolat, café, thé : on fait « bombance » et, aussi, comme les lézards on se réchauffe au soleil !

Nous reprenons pour aller voir le tombeau de l’ermite ou le père Crouzet-Lacombe désirait être enterré. Un des dernier chartreux, il s’était installé là refusant de quitter Villeneuve.

Reprenant notre parcours on trouve quelques sentiers « secrets » puis on quitte la colline pour rejoindre la ville  visiter la cathédrale et son cloître.

Désormais il ne nous reste plus qu’à escalader sur l’autre colline, celle du Fort St André, contourner la Chartreuse et nous diriger vers notre pizzéria… Avant on fait tout de même une halte à l’intérieur de la Tour Philippe le Bel où une belle exposition artisanale mérite notre visite.

Petite balade, certes, mais conviviale et agrémentée de notre petite étape gourmande au restaurant, mais nous ne continuons pas ensuite sur Avignon car le vent redouble son énergie !….

Cotation : B2 J : 8 km – facile – 7 randonneurs + moment convivial au restaurant !