Sommières et le château de Villevieille

Voir ici les photos de notre journée Sommières/Villevieille

Sommières nous accueille sous un beau soleil. Nous ne sommes pas nombreux aujourd’hui car beaucoup ont la grippe….

Notre guide nous parle beaucoup des inondations, les fameuses « Vidoulades » mais  quelle idée d’avoir construit le village dans le lit du Vidourle. En tout cas le pont romain, construit sous l’empereur Tibère afin de relier Nîmes à Toulouse, est impressionnant : 20, 21 arches ? 1, 2, 3… on en compte seulement 7. Oui mais voilà les autres on va les trouver sous les maisons.  On admire les armes de la ville, «De gueules au pont de cinq arches d’argent, maçonné de sable, sur une rivière courante d’argent, sommé d’une croix du même accostée de deux tours aussi d’argent (ouvertes et ajourées de sable) »,  au dessus de la tour fortifiée qui domine le Vidourle, dans l’axe du pont qui permet l’accès au centre de la ville. On peut y voir une petite tourelle circulaire dotée d’un campanile en fer forgé très sobre qui comporte une importante cloche qui date de 1657 et réinstallée pour remplacer l’ancienne qui était fêlée… mais nous apprenons que celle-ci est également fêlée car les cordes ont cassé lors de son installation. C’est la raison pour laquelle à Sommières les cloches ont toujours eu un son « étouffé » très particulier…  On continue ainsi sous la houlette de notre guide qui, à la différence des guides classique, nous pose beaucoup de questions ! On a beaucoup de réponses, bien sûr, sauf… sauf concernant la rue « Caussade » !

On est bien heureux de visiter cette petite ville, d’autant que nous avons un peu de temps pour faire les boutiques qui sont nombreuses…A midi on se de se réfugie dans un restaurant car, il faut l’avouer, certains ont  eu un peu  froid aux pieds.

Le plein soleil nous accueille dans le village de Villevieille et sur le parvis du château. Il date du XIème siècle nous dit notre guide/propriétaire/passionné, il était possession des Bermond, seigneurs de Sauve et d’Anduze. Vers 1240, Saint-Louis dépossède Pierre Bermond, petit-fils du comte de Toulouse, de tous ses biens en Bas-Languedoc…. Saint-Louis, séjourne au château en 1270, avant de partir pour la huitième croisade. Pierre Scatisse, trésorier royal acquiert le château en 1365. En 1529, Bernard de Pavée achète le château qui reste depuis lors en sa descendance. Les guerres de religion ne l’ont pas trop endommagé, ni pendant la Révolution. Il faut dire qu’un « de Pavée » était devenu révolutionnaire ami de Cambacérès et fidèle de Voltaire ! Le plus où il a été dégradé c’est pendant l’occupation des Allemand en 1913. Depuis 1960 la famille David-Beauregard habite le château et… tente de lui redonner toute sa splendeur ! On est admiratif de leur enthousiasme, de leur investissement mais… on leur laisse avec grand plaisir !

On profite de la belle lumière pour visiter le village et les ruines romaines et nous rentrons, une fois de plus, très satisfaits de notre belle aventure sommiéroise !

Sortie co-voiturage : Entrées + Visite guidée de Sommières + visite guidée guidée du château de Villevieille–  13 personnes  – prix 5 € (Entrées  +  2 guides).