Saint-Rémy de Provence

Voir ici les photos de Martine concernant notre sortie à St Rémy de Provence

Un petit vent frisquet ce matin après quelques jours printaniers, mais nous sommes bien heureux de nous retrouver tous devant l’Hôtel Estrine où se trouve un musée du même nom. Personne ne connaît ce musée et nous n’avons aucune idée de ce que nous allons y trouver.
Mais, comme à La Culturothèque, l’aventure est toujours au rendez-vous… nous apprenons pour commencer que nous sommes reçus en avant première de l’ouverture de la saison 2019 qui n’aura lieu que Samedi prochain ! Donc, le musée nous appartient pour un moment et nous sommes reçus par la Conservatrice en personne. Elle nous fait tout d’abord découvrir l’exposition qui n’est pas encore tout à fait installée mais, avec son talent elle arrive à nous intéresser à Jean-Paul Chambas, artiste peintre contemporain figuratif  né à Vic Fesensac. « Son œuvre n’a eu de cesse de questionner la figure –comment faire bonne figure- pourrait être le sous-titre de cette exposition qui tente de retracer 45 ans de recherches appliquées à la représentation. Les peintures et dessins réunis ici dressent une galerie de portraits, comme un arbre généalogique ou encore une constellation Chambas. Se côtoient ainsi les portraits des figures tutélaires, les portraits de famille, les portraits amoureux, le portrait parlant des autoportraits etc… » nous raconte notre guide en nous interpellant assez souvent  pour nous questionner sur les œuvres et nous faisant ainsi passer un bon moment. La visite se poursuit ensuite avec un aperçu des collections permanentes du musée et, à l’écouter, il nous semble que les œuvres sont très souvent changées ce qui fait que si nous allons très souvent dans le musée nous risquons de ne plus voir les œuvres découvertes aujourd’hui ! La galerie Pierre Bergé nous interpelle bien avec plusieurs peintures de Bernard Buffet qui appartenaient à Monsieur Pierre Bergé ainsi qu’une collection de « Santibellis » qui est l’occasion de retracer l’histoire et la spécificité de la production unique du Santibelli !
La visite se termine par le centre d’interprétation qui rend hommage à Vincent Van Gogh qui a vécu à St-Rémy du 08 mai 1889 au 20 mai 1890. Cet espace pédagogique multimédia est dédié à l’œuvre du peintre…
Riches de toutes ces connaissances dans l’histoire de l’art, il est temps de remplir nos estomac soit dans un restaurant soit un pique-nique au pied du Mont Gaussier !…
On se retrouve tous avec Janice qui nous raconte tout d’abord le mausolée de Glanum élevé à la mémoire de Caïus et Lucius César vers -30 et -30. Son état de conservation exceptionnel (sans doute le mieux conservé du monde) permet d’admirer sa structure complexe et sa riche décoration. Ce pourrait être un monument funéraire, nous dit Janice, qui nous décortique les trois étages, les inscriptions et les décors ! Un véritable roman.
L’Arc Municipal fait l’objet des mêmes commentaires : il matérialiserait la limite de l’espace urbain et commémorerait, par ses reliefs, la gloire de Rome et le triste sort de ceux qui se sont opposés à sa tutelle. Privé de ses parties hautes (entablement et attique), il a été élevé à l’entrée de la ville dans les années 10-25 ap. J.-C. Il mesure actuellement 8 mètres de hauteur. L’Arc a été conçu sur un schéma très proche de celui d’Orange, bien qu’il ne présente qu’une seule baie…. Tellement intéressantes les explications de Janice… Ne pensez-vous pas qu’elles mériteraient une conférence dans notre salle ?
La visite se poursuit dans les ruines de Glanum. Quelle ville que ce devait être ! On circule dans la rue principale, on imagine ici le marché, la maison des antes  plus loin… Les thermes visités sous toutes leurs coutures avant de poursuivre par le forum, la curie, la basilique… et nous voici dans le quartier de la source sacrée et le temple de Valetudo, déesse romaine de la santé… Quel bel endroit, quel bon moment nous passons. Un grand merci à Janice de nous avoir intéressé aux détails de ces habitants qui s’étaient installés vers le VIIIe et VIe siècle pour les premiers et à cette cité qui  a accueilli les grecs et les romains ! Et… qu’on était bien : pas trop chaud, ni trop froid, la visite était idéale !
Il est tard lorsque nous quittons les lieux, mais les conversations, croyez-nous, sont encore bien animées dans les véhicules qui nous ramènent à Beaucaire heureux de notre belle journée à St-Rémy-de-Provence !